Enfin un roman de Martin Booth traduit en français !

« Private gentleman », écrit en 1990 par Martin Booth, est adapté au cinéma sous le nom de « The American » par Anton Corbijn (réalisateur de « Control », le film sur Ian Curtis de Joy Division) avec George Clooney dans le rôle principal. Le film sera présenté en septembre 2010 à la Mostra de Venise et distribué en France par Mars Distribution.
Martin Booth (1944-2004) fut un auteur britannique prolifique mais jamais traduit en France : romancier, poète, dramaturge, scénariste, biographe et éditeur. Beaucoup de ses oeuvres sont liées au passé impérial britannique en Chine, à Hong Kong et en Asie centrale. Grand voyageur, amateur d’aviation et fin observateur de la Nature, Martin Booth était aussi passionné par l’Italie et les États-Unis, où il avait de nombreux amis poètes. Ces intérêts constituent un fil conducteur à travers ses romans, ses livres de voyage et ses biographies. « Hiroshima Joe » (1985), « Music on the Bamboo Radio » (1997), « Industry Of Souls » (sélectionné pour le Booker Prize en 1998) et « Gweilo: Memoirs of a Hong Kong Childhood » (2004), sont ses oeuvres les plus connues.

Roman de Martin Booth
Editions Florent Massot

::L’histoire ::
« The American : Private gentleman » est un thriller psychologique brillant et effrayant qui suit les traces d’un mystérieux fabricant d’armes de haut-niveau travaillant pour le compte d’assassins. Installé dans un village du sud de l’Italie, il se fait passer pour « Signor Farfalla » (M. Papillon), un artiste tranquille qui peint des miniatures de papillons dont le vrai nom semble être Clark.
Alors que l’artiste s ‘nstalle dans ce milieu rural, la plupart de ses nouvelles connaissances acceptent son alias énigmatique, à l’exception notable du Père Benedetto, un prêtre qui le pousse à se révéler au fil de conversations de confessionnal arrosées d’armagnac.
Entre la peinture minutieuse de ses études détaillées de papillons et les préparations pour sa prochaine mission, Clark festoie avec une paire de prostituées du coin, Dindina et Clara, et finit par nouer une relation sérieuse avec cette dernière. Mais un beau matin, il ressent la présence latente d’un autre confrère, une ombre inquiétante qui restera un mystère jusqu’au coup de théâtre final.
sources : © Editions Florent Massot 2010

Laissez un commentaire