PROVIDENCE

Des rencontres providentielles

Valérie Tong Cuong a déjà publié cinq romans. « Providence », un roman ajusté à notre époque, à ses faiblesses et à ses rencontres providentielle où l’auteur, par touches précises, réussit à brosser un texte plein de lucidité, d’entrain et de malice.

Roman de Valérie Tong Cuong
Editions Stock

:: L’histoire ::
Modeste secrétaire, élevant seule son fils, Marylou est très en retard pour une importante réunion de travail. Coincée dans les embouteillages et le métro, elle finit par piquer un sprint, son lourd dossier sous le bras. Elle tente le tout pour le tout. Parfois la vie tient à une poignée de minutes. Albert Foehn est lui plutôt en avance, il a rendez-vous chez un notaire pour régler sa succession. À soixante-dix-huit ans il ne lui reste que quelques mois à vivre. En une fraction de seconde la vérité sur son existence éclate. Producteur de cinéma influent, père d’un grand fils dont il ne se sent pas proche, Tom veut demander sa main à la capricieuse Libby. Il en est très amoureux. Un stupide accident de vélo va changer la donne. La brillante Prudence,  » partner  » dans un cabinet de conseil réputé, a dû mal à se faire une place au sommet. La couleur de sa peau entrave son ascension. Mais parfois la vie vous remet les cartes en main. Un chien, un macaron à la violette, un suicide raté, l’explosion d’un immeuble, vont modifier le destin de ces protagonistes et les réunir dans un hôpital. Telle la chute de dominos, la providence, bousculant leur vie, s’amuse à redistribuer le jeu. Croisant le destin de personnages en mal d’amour, à la manière d’un brillant Magnolia, « Providence » est un roman choral qui pointe les solitudes de notre époque, les lâchetés et les compromissions de la société.sources : ©Stock 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This