Une histoire drôle et émouvante

Si Agathe Colombier Hochberg est un auteur de comédies à succès, c’est parce qu’elle sait voir et dire les relations entre les êtres. Elle le montre plus que jamais aujourd’hui en peignant avec justesse et pudeur deux magnifiques portraits de femmes. D’un côté celle qui a fait le choix de ne pas être la mère de son enfant, et de l’autre, celle qui est condamnée à vivre dans l’ombre de la femme qui ne lui donna qu’une chose : la vie.

Roman de Agathe Colombier-Hochberg
Editions Fleuve Noir

::L’histoire ::
À 40 ans, Elsa est une historienne et biographe réputée. Quand elle propose à son éditeur d’écrire la vie de Véra Miller, une comédienne qui a marqué plusieurs générations, celui-ci trouve l’idée excellente quoique relativement étonnante de la part d’une universitaire habituée à écrire sur des personnalités mortes depuis des siècles.
Mais ce qu’il ne sait pas, ce que personne ne sait, c’est que Vera Miller n’est pas n’importe qui pour Elsa. C’est sa mère. Qui ne l’a pas élevée, qu’elle n’a vue qu’une fois par an jusqu’à sa dixième année et dont elle n’a eu de nouvelles régulières qu’à travers la presse et les magazines.
sources : © Fleuve Noir 2014

Laissez un commentaire