La course vers le pouvoir

Après HHhH, son premier roman a été couronné par le Prix Goncourt du Premier roman en 2010, Laurent Binet raconte, à sa façon, la campagne de François Hollande à la présidentielle.

Roman de Laurent Binet
Editions Grasset

::L’histoire ::
Il s’agit d’abord d’un récit retraçant la course vers le pouvoir d’un homme et de son équipe, mais aussi de comprendre le fonctionnement caché de la machine (choix tactiques, élaboration des discours, relations avec les journalistes, organisation logistique, rencontre avec les différentes composantes de la société française…). Le livre ne se limite pas à un simple portrait de Hollande mais évoque abondamment les seconds rôles (Moscovici, Valls, Montebourg…) ainsi qu’une foule d’anonymes rencontrés au fil des déplacements dans les usines, les écoles, la rue…
Le récit est à la première personne et se distingue d’un ouvrage journalistique par une subjectivité surexposée qui s’inspire du journalisme gonzo de Hunter S. Thompson. Ce parti-pris permet de rendre compte d’une dimension burlesque qui se révèle omniprésente. Enfin, au-delà du résultat, l’un des enjeux dramatiques du livre est le suivant : l’auteur, qui observe jour après jour l’altération de sa subjectivité, va-t-il finalement se convertir à la sociale-démocratie et voter Hollande ou tenter le diable, oublier 2002 et voter Mélenchon ?
sources : © Grasset 2012

Laissez un commentaire