ROI DE KAHEL

Le Prix Renaudot 2008

Tierno Monénembo, né en 1947 de nationalité guinéenne, a débuté au Seuil en 1979 avec « Les Crapauds-brousse ». Parmi ses principaux titres, il faut citer « L’Aîné des orphelins » (2000) et la saga « Peuls » (2004). Le Prix Renaudot 2008 vient de récompenser son dernier livre « Roi de Kahel ». Un savoureux roman picaresque dans lequel Tierno Monénembo retrace l’épopée d’un précurseur de la colonisation en pays peul, à la fin de XIXème siècle.

Roman de Tierno Monénembo
Editions Seuil

:: L’histoire ::
La prodigieuse épopée solitaire d’Olivier de Sanderval, qui voulut se tailler un royaume dans l’actuelle Guinée, au nez et à la barbe des autorités coloniales françaises… et des Anglais. Au début des années 1880, Aimé Victor Olivier, qui deviendra le vicomte de Sanderval, fonde le projet de conquérir à titre privé le Fouta Djalon et d’y faire passer une ligne de chemin de fer. De ce personnage hors du commun, Tierno Monénembo nous propose une foisonnante biographie romancée. On a presque tout oublié de lui aujourd’hui : il fut pourtant un précurseur de la colonisation de l’Afrique de l’Ouest, ses aventures faisaient le régal des gazettes parisiennes de l’époque. Au cours de ses cinq voyages successifs, Sanderval parvient à gagner la confiance de l’almâmi, le chef suprême de ce royaume théocratique qu’était le Fouta Djalon, qui lui donne le plateau de Kahel et l’autorise à battre monnaie à son effigie. En France, Cloué, ministre de la marine, est plus que sceptique sur ses projets. Gambetta se montre bienveillant. Mais Sanderval échouera ; il revient à Marseille, sombre dans le mysticisme et meurt dans le dénuement.
sources : © Seuil 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This