Un apprentissage en accéléré

Alma Brami nous livre, à 23 ans, un premier roman tendre et généreux sur l’enfance, la mort et la force des liens filiaux. En prenant la voix d’une enfant, elle soulève les questions les plus graves avec les mots les plus simples. Et on ne sait, au fil de la lecture, si elle est une adulte qui sait emprunter les pas d’une enfant. Ou une enfant qui possède la lucidité d’une adulte…

Roman de Alma Brami
Editions Mercure De France

:: L’histoire ::
Quand Solène est morte, Maman a arrêté de me coiffer le matin, elle n’avait plus le temps et plus l’envie. Solène est morte, et moi, j’ai grandi d’un coup. Je suis devenue grande avec un cœur rempli de plein de trucs, de plein de trucs dont je me serais bien passé.
Léa a dix ans. Double drame : son père meurt, suivi de Solène, sa soeur, renversée par une voiture. Brutalement confrontée au monde des adultes, elle n’a, pour se défendre, que ses mots à elle. Elle est comme Alice au pays des merveilles projetée dans un monde d’ombre et d’inconnu. Pourtant, grâce à son innocence et à sa volonté, elle saura retrouver le chemin de la lumière.
sources : ©Mercure De France 2008

Laissez un commentaire