SEULE LA MER S’EN SOUVIENDRA

« On ne ment pas à la mer »

Navigatrice en solitaire, baroudeuse des mers du Grand Sud, Isabelle Autissier est aussi une romancière capable de se glisser dans la peau de personnages qu’elle invente ou reconstitue d’après leur légende. Elle a déjà publié « Salut au grand Sud » (avec Erik Orsenna, 2006) et chez Grasset : « Kerguelen » (2006) et « Versant Océan : l’île du bout du monde » (avec Lionel Daudet, 2008).

Roman de Isabelle Autissier
Editions Grasset

:: L’histoire ::
En 1969, Peter March, bon marin, père de famille, amateur de défis, se lance dans l’aventure : participer à la première course en solitaire, autour du monde et sans escale. Pas seulement pour y inscrire le nom de Sailahead, le trimaran révolutionnaire que cet électronicien fantasque a construit de ses mains. Mais pour revenir en pleine gloire. S’inventer un destin. « Ici, je suis libre, personne pour me contrarier, pour exiger quoi que ce soit. C’est comme si je n’existais plus puisque personne ne se soucie de moi. » De déception en accident, seul face à la mer, sans autre repère qu’une conscience de plus en plus chancelante, Peter March fabrique le plus fascinant des mensonges jamais commis sur un voilier : il invente sa position. Le roman d’un tricheur ? S’inspirant de son expérience de navigatrice en solitaire autant que d’un célèbre fait divers, Isabelle Autissier raconte avec fascination l’affrontement entre un homme et l’océan, entre la raison et la folie.
sources : ©Grasset 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This