Une autre approche du handicap

Un ton différent pour évoquer le handicap sans tomber dans le pathos et les lieux communs.
Michaël Jérémiasz, 29 ans, paraplégique, est joueur de tennis professionnel en fauteuil. Numéro un mondial en 2005, il a remporté trois médailles olympiques, dont l’or en double à Pékin et les quatre tournois du grand chelem. Parallèlement, il s’investit dans de nombreux projets caritatifs et a cofondé une association visant à améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap.

Essai de Michaël Jérémiasz et Marc Germanangue
Editions Michel Lafon

::L’histoire ::
« On me demande souvent comment j’ai réagi quand j’ai appris que j’étais paraplégique, que je ne remarcherais plus jamais comme avant. J’essaie de me souvenir de ce que j’ai pu ressentir, il y a déjà dix ans. Mon accident est survenu quelques jours après mon premier semestre à la fac. L’année suivante, j’y suis retourné, super excité à l’idée de reprendre les études, mais j’appréhendais les réactions des autres. Comment mes anciens camarades vont-ils me regarder ? Et les nouveaux ? Sans parler des filles… Est-ce que je vais encore plaire, pouvoir séduire ? ». Michaël Jérémiasz, champion paralympique de tennis, dit sa perception de la réalité, raconte les heurts, les malheurs, et aussi les bonheurs de sa vie en fauteuil. Face à lui Marc Germanangue, son prof à Sciences po, son ami. Il prend la plume pour incarner dans de courtes fictions l’entourage de Michaël. A la première personne, il se met dans la peau de ceux qui le croisent ou partagent sa vie, sa mère, un de ses frères, ses ex petites amies, un flic, les autres… Des rencontres, des confrontations, des amours, des amis, des emmerdes, la famille. La vie.
sources : © Michel Lafon 2011

Laissez un commentaire