Un amour hors du commun

Les grands-parents de Johanna Adorján ont mis fin à leurs jours en octobre 1991. Juifs hongrois, ils avaient tous deux survécu à la Seconde Guerre mondiale. Seize ans après leur suicide, l’auteur, journaliste au Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, a décidé de revenir sur ce drame familial afin d’essayer de comprendre leur geste.

Roman de Johanna Adorján
Editions Presses de La Cité

:: L’histoire ::
Sa reconstruction minutieuse entrelace l’évocation de leur dernière journée telle qu’elle l’imagine et l’histoire de leur vie toute entière. Oscillant entre ironie et retenue, son récit s’appuie sur ses souvenirs mais aussi sur les témoignages souvent sans complaisance des proches du couple. Au fil de ses rencontres, mais aussi de ses doutes et de ses interrogations sur sa propre identité, l’auteur dessine ce premier roman, dans par touches pudiques le portrait d’un couple, passionnel et désespéré.
sources : © Presses de La Cité 2009

Laissez un commentaire