Une saga bouleversante

Dominique Lapierre, l’auteur de très nombreux best-sellers, co-écrits avec Larry Collins, ou seul comme « La cité de la joie », nous plonge, avec sa verve et sa fougue habituelles, dans l’histoire épique et violente de l’Afrique du Sud, depuis 1652 avec la Compagnie des Indes orientales d’Amsterdam à l’apartheid et aux combats de Nelson Mandela.

Roman de Dominique Lapierre
Editions Robert Laffont

:: L’histoire ::
6 avril 1652. Une poignée de jardiniers hollandais débarquent à l’extrême pointe sud de l’Afrique. Leur mission : faire pousser des salades pour les équipages de la puissante Compagnie des Indes Orientales d’Amsterdam décimés par le scorbut. Pas l’ombre d’une ambition de conquête coloniale dans cette aventure potagère. Mais ces hommes, et les immigrants qui les rejoignent, défient bientôt les jungles infestées de bêtes sauvages et de mouches tsé-tsé pour s’enfoncer au coeur du continent. Ils vont y écrire le premier chapitre de l’histoire d’un pays qui n’existe pas encore : l’Afrique du Sud.
Persuadés par leur foi calviniste que Dieu les a élus pour régner sur le monde, ces premiers colons vont affronter les tribus noires, les chercheurs d’or et de diamants, les régiments à tunique rouge de la reine Victoria. Une saga féroce, tumultueuse, héroïque, qui débouchera trois siècles plus tard sur l’une des plus grandes tragédies de l’Histoire : l’instauration par un petit peuple de quatre millions de Blancs d’un régime raciste qui fera des centaines de milliers de victimes noires. Ce sera l’apartheid, une hideuse dictature à laquelle mettra fin, après vingt-sept ans d’emprisonnement, un géant de notre temps, Nelson Mandela.
Avec la passion, la minutie, le talent qui ont fait le succès de ses grandes fresques historiques, Dominique Lapierre a mené trois ans d’enquête pour reconstituer l’épopée de ces femmes et de ces hommes anonymes ou célèbres, blancs ou noirs, européens ou africains, qui dans le sang et les larmes ont donné le jour à cette Afrique du Sud aujourd’hui devenue la «Nation arc-en-ciel».

sources : ©Robert Laffont 2008

Laissez un commentaire