Un roman captivant

Un adolescent pris dans l’engrenage des cités se retrouve à cambrioler une maison isolée. L’homme le surprend et c’est le début d’une relation où l’amitié va prendre une place importante ainsi qu’ une ouverture d’esprit.

Roman de Olivier Ka
Editions Plon

::L’histoire ::
Melkior, dix-sept ans, est soudeur chez Tarn Métal. Harcelé par son patron, il promène son « coeur noir » avec Tonton, le caïd du coin. Chez lui, ça ne va pas fort : son père et sa mère montrent peu d’intérêt pour lui. Un jour, pour s’acquitter de ses dettes envers Tonton et l’impressionner, il décide de cambrioler une maison paraissant abandonnée. À peine s’y introduit-il qu’il tombe nez à nez avec le propriétaire des lieux, un quinquagénaire nommé François. Au lieu d’appeler la police, celui-ci entame la discussion. Plus étonnant encore, il lui offre la somme qui l’empêchera de démériter vis-à-vis du caïd contre un pacte très simple : Melkior doit lire un livre et venir le voir pour en discuter. Melkior s’interroge : « Il est vraiment bizarre, cet homme. Pourquoi est-ce que ses volets sont toujours clos ? Comment se fait-il qu’il ait été aussi gentil avec lui ? Et puis, pourquoi lui a-t-il proposé de revenir demain ? Va-t-il vraiment lui donner les cinq cents euros dont il a besoin ? C’est absurde. Aucune personne cambriolée au monde ne propose de l’argent à son braqueur, qui plus est en affichant un grand sourire. Ça n’existe pas, ce genre de chose ».
sources : © Plon 2013

Laissez un commentaire