UN DON

La force épique du roman

En 1993, Toni Morrison devient la huitième femme et le premier écrivain noir américain couronné par le prix Nobel. C’est en 1988 qu’elle reçoit une première consécration – le prestigieux prix Pulitzer – pour son cinquième roman, « Beloved.  »
Situé deux cents ans avant « Beloved », « Un don » évoque, dans la même prose lyrique et verdoyante qui caractérisait son précédent roman, le monde beau, sauvage et encore anarchique qu’était l’Amérique du XVII’ siècle.

Roman de Toni Morrison
Editions Christian Bourgois

:: L’histoire ::
Comme dans « Beloved », le récit tourne autour de l’histoire ambiguë et dérangeante d’une mère et de sa fille – une mère qui renvoie sa fille afin de la sauver, et une fille qui ne parviendra sans doute pas à exorciser cet abandon. Cette tragédie puissante, où les voix des personnages alternent et prend des aspects épiques, constitue en quelque sorte le pendant, presque le prélude de « Beloved », son histoire se déroulant quasiment deux siècles auparavant.
Toni Morrison excelle à trouver une forme de poésie dans ce monde colonial brutal et décousu, amenant son oeuvre au-delà de la simple dénonciation des infamies de l’esclavage et des difficultés d’être afro-américain.
sources : © Christian Bourgois 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This