La colère de Madrid

Correspondant de guerre pendant vigt ans, Arturo Pérez-Reverte fait revivre le 2 mai 1808, ce jour de colère du peuple de Madrid avec l’intensité d’un grand reporter. Pour ce livre, dont le véritable personnage est le peuple de Madrid, Arturo Pérez-Reverte a mené un travail de recherche remarquable, n’autorisant son imagination qu’à cimenter entre elles ces centaines d’histoires individuelles et véridiques afin de redonner vie aux héros anonymes et obscurs des gravures et dessins de l’époque, victimes d’une tragédie inscrite à jamais dans l’histoire de l’Espagne.

Roman de Arturo Pérez-Reverte
Editions Seuil

:: L’histoire ::
Le 2 mai 1808, le soulèvement populaire de Madrid contre les troupes napoléoniennes marque le début d’une guerre qui va durer six ans. Ce récit n’est ni une fiction ni un essai mais la relation minutieuse, heure par heure, des événements vécus par tous les protagonistes de cette journée historique. Soldats, artisans des quartiers de La Paloma, de Lavapiés, du Rastro, hommes, femmes et enfants armés d’escopettes, de ciseaux, de couteaux de cuisine, de haches, de houes, de burins, s’insurgent contre l’occupant et affrontent sauvagement la plus puissante armée du monde. Leurs noms sont ceux qu’a retenus l’Histoire, leur rôle et leurs actions tels qu’ils figurent dans les rapports militaires, les mémoires et les archives.
sources : © Seuil 2008

Laissez un commentaire