Peut-on se couper de tout et sacrifier ses désirs ?

Jean-Marie Chevrier possède une voix singulière, tout en sensibilité érudite, mélancolie et sensualité. On retrouve dans son nouveau roman les thèmes chers à l’auteur d’ »Un jour viendra où vous n’aimerez plus qu’elle » et de « Départementale 15 » : le temps qui passe, la liberté, le désir.

Roman de Jean-Marie Chevrier
Editions Albin Michel

::L’histoire ::
Mathieu part à la retraite : il ferme sa librairie, sa femme le quitte, il perd son chien… Où et comment trouver la force de continuer à vivre ? Peut-être dans une vie d’ermite, sur une éminence isolée des confins de la Creuse. Dans ce dernier refuge, il n’aspire qu’à s’effacer dans une nature immobile, avec la seule compagnie des bêtes, suivi pas à pas par Io, une génisse. Mais la civilisation se rappelle à Mathieu quand un couple de randonneurs fait halte dans sa thébaïde. L’homme, archéologue amateur, cherche des vestiges médiévaux. La femme n’est pas sans charme, et inspire à Mathieu un désir violent. Ses velléités de solitude et de renoncement sont compromises. Un drame se prépare, dont Io, l’animal tutélaire, sera la victime sacrificielle.
sources : © Albin Michel 2011

Laissez un commentaire