UNE OMBRE SANS DOUTE

Un roman remarquable

Michel Quint a écrit plus d’une vingtaine d’ouvrages, romans noirs, nouvelles et romans policiers. Il a obtenu le Grand Prix de la littérature policière en 1989 pour « Billard à l’étage ». Il connaît aujourd’hui un succès extraordinaire avec « Effroyables jardins », traduit dans dix-huit pays, adapté plusieurs fois au théâtre, et au cinéma par Jean Becker. Son dernier roman, « L’espoir d’aimer en chemin », a paru en 2006. Avec « Une ombre, sans doute », il signe certainement le plus remarquable de ses romans .


Roman de Michel Quint
Editions Gallimard

:: L’histoire ::
Un homme arrive dans un village du Nord. Ses parents se sont suicidés. Il n’en connaît pas la raison. Commence alors une quête aux souvenirs. Flash-back : nous sommes pendant la Seconde Guerre mondiale, les parents du narrateur viennent de se rencontrer. Ambiance d’un atelier de couture où les ouvrières chantent, aiment et pleurent leurs amours défuntes. Tout est prétexte à oublier les noirceurs de la guerre. Arrive un espion anglais qu’il faut cacher, mais un Allemand n’est pas loin qui peut mettre en péril cet élan généreux. Michel Quint convoque son héros, un homme ambigu qui avoue ses faiblesses, révèle sa part d’ombre et devine le moment où il n’existera plus de retour en arrière possible. Il jette ainsi, dans ce beau texte d’une densité remarquable, tout son potentiel de compassion et d’empathie.
sources : ©Gallimard 2008

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This