Un portrait intime d’une femme

« Une vie à part » est le portrait intime de la vie d’une femme de la fin du XIXème siècle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.
Jane Smiley a été lauréate du Prix Pulitzer 1992 pour le roman « L’ Exploitation » inspirée du roi Lear de Shakespeare. Elle aborde dans ses œuvres des thèmes aussi divers que la politique, l’éducation, le mariage ou la littérature. Membre de l’Académie américaine des arts et des lettres, Jane Smiley a enseigné pendant plusieurs années à l’université d’Iowa. Engagée en politique et pour la cause des femmes, elle se fait également connaître grâce à ses articles de presse.

Roman de Jane Smiley
Editions Rivages

::L’histoire ::
Margaret Mayfield est déjà presque une vieille fille quand, à 27 ans, elle se marie avec le capitaine Andrew Jefferson Earley. Cet homme est la célébrité locale d’une petite ville du Missouri où il est né : un officier de marine et un astronome ; un génie qui, selon la presse locale, a changé la face du monde. La mère de Margaret se réjouit de cette union, qu’elle qualifie de « coup de chance ».
Cependant, Andrew déçoit les attentes de Margaret dès lors qu’ils partent s’installer à San Francisco et qu’elle découvre que la passion de son mari pour les sciences le dévore et ne laisse aucune place pour quoi que ce soit d’autre, et encore moins pour elle.
Malgré tout, souvent malgré elle, elle reste à ses côtés et traverse avec lui des tragédies à la fois personnelles et historiques.
Alors que les États-Unis prennent part à la guerre, les obsessions et la paranoïa d’Andrew prennent une allure inquiétante et obligent Margaret à reconsidérer, voire à remettre en cause, la vie qui est la sienne.
sources : © Rivages 2011

Laissez un commentaire