ZENDEGI

Par le maître de la SF

Un roman complexe qui noue habilement science, politique et fiction.
Greg Egan est l’auteur d’une cinquantaine de nouvelles (notamment saluées par le prix Hugo) et de plusieurs romans, dont «La Cité des permutants», «L’Enigme de l’univers» et «Téranésie».

Roman de Greg Egan
Editions Le Belial

::L’histoire ::
En 2012, le journaliste Martin Seymour effectue un séjour en Iran afin de couvrir une élection parlementaire. Manoeuvres du gouvernement et intimidations font de cet événement le non-événement politique attendu. Jusqu’à ce que commence à circuler sur le Net une image d’un membre du gouvernement, prise sur une téléphone portable, et qui va provoquer un séisme politique…
Nasim Golestani est une jeune scientifique iranienne vivant en exil aux États-Unis. Elle ambitionne de travailler sur le Human Connectome Project, un projet qui tente de cartographier les connexions neuronales du cerveau humain. Mais les subsides gouvernementales sont coupées et le HCP risque d’être abandonné. Ainsi, quand l’opportunité de regagner son pays se présente, Nasim Golestani choisit de retourner en Iran.
Quinze ans plus tard, en 2027, Martin vit en Iran avec sa femme et son jeune fils, tandis que Nasim dirige Zendegi, un univers virtuel utilisé par des millions de gens, aussi bien pour le travail que pour se divertir.
Mais lorsque Zendegi est menacé par des concurrents puissants, Nasim entreprend de créer un programme susceptible d’enrichir l’univers virtuel de Zendegi de manière inédite et insoupçonnée, un programme basé sur la cartographie incomplète du réseau électrique irriguant le cerveau humain et qui confère aux personnages virtuels de Zendegi une autonomie stupéfiante. Alors que la controverse grandit à l’égard de la nature et des droits de ces créations logicielles, la tragédie s’abat sur la famille de Martin. Le journaliste se retourne vers Nasim, en quête d’une solution que personne d’autre ne peut lui offrir, mais Zendegi est en train de se transformer en champ de bataille…
sources : © Le Belial 2012

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This