EXCLUSIF (2/3) L’INTERVIEW de WINOC

Deuxième partie de l’interview du dessinateur de CLIFF AND CO publié dans la collection “Grand Angle” aux éditions Bamboo.

————————————————————————-
:: 2 – Les questions “personnalité“ ::
————————————————————————-

COOLTURE : Téléphone portable ou signaux de fumée ?
WINOC : Je n’ai pas de portable. L’avantage de travailler chez soi est que l’on est facilement joignable.

L’endroit le plus insolite pour dire « je t’aime » ?
Dans l’oreille gauche, ou dans un poisson rouge, mais c’est plus dur.

Votre odeur préférée? A quel souvenir est-elle associée ?
Ce sont de sales odeurs qui m’évoque le plus de choses : le buis, qui ne sent pas forcément très bon, mais qui me rappelle les colos en été, et la clope de ma grand-mère (je ne sais pas quelle marque de cigarette elle fume).

Votre injure préférée ?
Il y a des enfants à la maison, je dois surveiller mon langage…

A quoi pensez-vous juste avant de vous endormir ?
Il y a beaucoup de trucs qui passent avant de s’endormir, des idées de dessin, de scénario, etc… Et si je ne suis pas trop crevé, ça me tient carrément éveillé.

Ce que vous avez aimé à l’école ?
Les copines.

Que vous inspire un ciel étoilé ?
Je suis fasciné par l’astrophysique, la formation des étoiles, et tout ça. L’Univers est tellement vaste et l’on est vraiment si peu de chose, que regarder un ciel étoilé, ça relativise pas mal.

La découverte la plus importante pour l’humanité ?
Les langages (écrit, dessin, musique, expression corporelle…).

L’objet qui vous est indispensable ?
Mes tongs en été, mon écharpe tricotée main en hiver.

Ce qui compte le plus pour vous dans la vie ?
Un sourire, ça suffit

Une raison d’être de bonne humeur ?
Un peu de soleil dans le ciel et sur les visages.

Votre couleur préférée ?
Garance, autant pour la sonorité du mot que pour la teinte elle-même.

Votre loisir le plus insolite ?
Ça n’a rien d’insolite, mais je fais du hockey sur roller, et j’adore ça.

—————————————————————
la fin demain avec des questions sur son album
sources : © Hervé Giraud – Coolture 2006,

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This