EXCLUSIF (3/3), L’INTERVIEW de COSEY

Suite et fin de l’entretien avec l’auteur du BOUDDHA D’AZUR dont le tome 2, disponible depuis le 8 novembre aux éditions Dupuis, conclut avec brio cette grande quête amoureuse au Tibet occupé.

————————————————————————-
:: 3 – Les questions “votre actualité“ ::
————————————————————————-

COOLTURE : Votre dernier geste pour l’environnement ?
COSEY : Le tri sélectif

Votre dernier coup de gueule ?
Contre les ordinateurs qui m’inondent d’informations et d’options complexes dont je n’ai pas besoin

L’événement qui vous a le plus marqué cette année ?
C’est plutôt un objet. J’ai vu une pub dans le “New Yorker” qui présentait un objet faisant le compte à rebours des jours restant à Bush comme président des EU ! ça m’a rassuré sur l’état d’esprit de certains américains ;-)

medium_AZUR-02.jpgL’époque à laquelle vous auriez aimé vivre ?
J’aurais aimé vivre l’éclosion des studios Disney. J’ai d’ailleurs vu l’exposition Disney à Paris. Cela a du être merveilleux à vivre.

Comment avez-vous travaillé sur cet album ? (des 1ères idées jusqu’à la version finale)
Ma passion pour le Tibet date de mes premières lectures. Elle s’est aussi nourrie de 5 voyages entre 1976 et 2002.
Je n’ai pas vraiment de démarche pour mes albums. Le processus est insaisissable. Dans le Bouddha d’Azur, la base est une histoire d’amour entre 2 personnages, un anglais et une tibétaine. J’y développe une notion de tragédie, celle de personnage menés par leur destin. Mais ici le destin est positif contrairement à la tragédie grecque.

Quels sentiments vous animent alors que le tome 2 qui conclue le BUDDHA D’AZUR” vient de sortir ?
medium_AZUR-02-p2.jpgJe me demande si je n’ai pas été trop exigeant avec le lecteur. À la fin de ce tome 2, je lui fournis toutes les clés pour comprendre l’histoire mais il doit pour cela se rappeler du tome 1… Aussi je conseille à ceux qui l’ont lu à sa sortie, de le relire pour se rafraîchir un peu la mémoire car les réponses sont dans le passé…

Quels sont vos envies / vos projets pour les mois qui viennent ?
Je n’ai pas de projet dans l’immédiat. Je cherche des idées, je cogite. Je cherche à m’étonner moi-même. Mais je ne sais pas dans quel domaine. J’ai toujours fait comme ça !

COOLTURE : Un grand merci à vous :-)
sources : © Hervé Giraud – Coolture 2006,

:: Découvrez l’intégralité de notre entretien exclusif avec COSEY::
1ère partie2ème partie3ème partie

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This