DES « BARJOTS » AUX « EXPERTS » : 20 ans de victoires !

Quel est le sport collectif français le plus titré de ces 20 dernières années ? C’est bien parce que la réponse n’est pas si évidente que l’idée de ce film documentaire s’impose. Il retrace l’ascension incroyable d’une équipe de France masculine de Handball devenue en quelques années une véritable machine à gagner : depuis les Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 jusqu’à ses prodigieux exploits de ces dernières années, et notamment son historique quadruplé JO 2008 – Mondial 2009 – Euro 2010 – Mondial 2011 et en attendant les JO de Londres 2012.

Documentaire de Nicolas Chardon
Editions Studio Canal Video – 9,99€

> EXTRAIT DU DOCUMENTAIRE


Des Barjots aux Experts _ extrait vidéo par chamaerops-productions

1992, Jeux Olympiques de Barcelone, une bande de «Barjots» débarque sur les écrans de télévision. Crânes mi-rasés, mi-punk, cheveux décolorés et une décontraction insolente pour un sport collectif français qui décroche à la surprise générale une magnifi que médaille de bronze.
Cette «cool attitude», mêlée à un talent incroyable, mène en 1995, au premier titre mondial d’un sport collectif français. Jackson RICHARDSON est évidemment le symbole même de cette génération à la décontraction apparente mais à la fougue, au talent et à la compétitivité inégalés. Voilà le début d’une histoire qui va se prolonger sur près de deux décennies. L’idée de ce fi lm est de montrer comment cette bande de «Barjots» a réussi à sortir ce sport de l’anonymat et a permis l’éclosion de générations dorées qui ont participé à toutes les grandes compétitions depuis.
Des «Barjots» aux «Experts» en passant par les «Costauds», le fi lm recèle des trésors cachés, des images souvent inédites, parfois saisissantes. On découvre ou retrouve des actions d’anthologie, les larmes de joie et de déception, la folie des vestiaires et l’état d’esprit d’une bande de copains aussi fêlés qu’attachants…
C’est l’histoire d’une discipline, tout droit sortie des cours d’école. C’est surtout une grande épopée sportive, faite d’hommes et de joueurs exceptionnels, d’aventures humaines extraordinaires, d’histoires et de rencontres insolites… toujours guidées par un seul objectif : la VICTOIRE !

> DE 1990 À 1996 : LE DÉBUT DE L’AVENTURE

Entraînée par Daniel CONSTANTINI, l’équipe de France dispute un mondial décisif en Tchécoslovaquie et arrache in extremis l’ultime billet pour les Jeux Olympiques 1992 de Barcelone. C’est le début de l’aventure.

Pour combler les lacunes de son équipe, l’entraîneur révolutionne les pratiques : rassemblements plus longs, préparation «secrète», développement d’un jeu offensif et moins stéréotypé. Il s’appuie pour cela sur une génération exceptionnelle : RICHARDSON, STOECKLIN, VOLLE…
Ces choix sont payants, leur fougue détonne et force la différence. En 1992, les «Bronzés» empochent le bronze olympique. En 1993, ils sont vice-champions du monde. Et en 1995, les désormais «Barjots» remportent le titre mondial. Une première pour un sport collectif français.
Pourtant, malgré les succès, les relations se tendent, l’entraîneur reproche aux joueurs de se voir trop beaux, trop forts, trop vite arrivés. La communication devient difficile et l’échec aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996, précipite la fin du groupe. Mais pour le handball français, l’essentiel est ailleurs. L’enthousiasme des «Barjots» fait des émules et suscite des vocations. KARABATIC, OMEYER… tous évoquent ces souvenirs, des étoiles plein les yeux.

> DE 1997 À 2001 : LA RECONSTRUCTION

Il faut se dégriser, digérer ce parcours tonitruant. L’heure est à la reconstruction. Pourtant, la France est 3ème au Mondial 97 au Japon. “Un bien pour un mal”, une réussite «qui arrive trop tôt” aux yeux de CONSTANTINI. Car derrière, c’est la traversée du désert. Des joueurs majeurs prennent leur retraite, notamment STOECKLIN, le gaucher magique, jamais remplacé, d’autres se blessent quand la relève, elle, tarde à s’affirmer. L’équipe se traîne, de compétition en compétition, multiplie les contre-performances. Avec en point d’orgue : Sydney. Les Jeux Olympiques en Australie sont un fiasco. Les conflits entre l’entraîneur et les joueurs apparaissent au vu et au su de tous. L’heure est à la rupture.
Cette période «ingrate» est pourtant celle d’évolutions importantes. Désormais les internationaux français s’exilent et s’épanouissent au sein des meilleurs clubs européens. Et en 2001, pour sa dernière compétition, Daniel CONSTANTINI réussit à raviver la flamme. Et six ans après
les «Barjots» c’est au tour des «Costauds» de remporter le titre lors du Mondial organisé à Paris.

> DE 2002 À 2012 : LE QUADRUPLÉ HISTORIQUE

Dans la foulée de ce succès, Claude ONESTA prend les rênes de l’équipe. Sous sa conduite, la France se stabilise et assure l’essentiel : le bronze mondial en 2003 puis en 2005. Cette même année, l’icône absolue, l’homme de toutes les campagnes, Jackson RICHARDSON tire sa révérence.
Mais déjà une nouvelle génération est pourtant sur le point d’émerger. Le règne des «Experts» débute en 2006 avec le 1er titre européen du hand français (jusqu’alors, la France n’avait jamais brillé dans la plus relevée des compétitions, ndlr). Et ce n’est qu’un début !
De 2008 à 2011, l’équipe remporte successivement toutes les compétitions possibles : l’or Olympique en 2008 à Pékin, le championnat du Monde 2009 en Croatie, le championnat d’Europe en 2010 en Autriche, le championnat du Monde 2011 en Suède… réalisant un quadruplé historique jamais vu dans le monde du sport de haut niveau !…Rendez-vous leur est donné aux Jeux Olympiques 2012. Ils seront présents!

LE HAND FRANÇAIS EN CHIFFRES :

1 fois champion Olympique
4 fois champion du Monde
2 fois champion d’Europe
1992 > 3e aux JO de Barcelone.
1993 > 2e du Mondial en Suède.
1995 > 1er du Mondial en Islande.
1997 > 3e du Mondial au Japon.
2001 > 1er du Mondial en France.
2003 > 3e du Mondial au Portugal.
2005 > 3e du Mondial en Tunisie.
2006 > 1er de l’Euro en Suisse.
2008 > 3e de l’Euro en Norvège.
2008 > 1er aux JO à Pékin.
2009 > 1er du Mondial en Croatie.
2010 > 1er de l’Euro en Autriche.
2011 > 1er du Mondial en Suède.
2012 > 
1er aux JO de Londres.

Source : Studio Canal Video

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This