L’INTERVIEW de Bernard VRANCKEN (2/3)

————————————————————————-
:: 2 – Les questions “personnalité“ ::
————————————————————————-

Deuxième partie de l’entretien avec Bernard VRANCKEN dessinateur des séries “I.R.S.” et “Pandemonium”.

COOLTURE : Téléphone portable ou signaux de fumée ?
Bernard VRANCKEN : Téléphone portable

L’endroit le plus insolite pour dire « je t’aime » ?
À la maison. C’est peut-être là que cela la surprendra le plus, dans le quotidien.

Votre odeur préférée?
A quel souvenir est-elle associée ?J’aime beaucoup l’odeur de la colle à bois qui me rappelle mon grand-père ébéniste. Cette odeur me ramène à lui et au côté noble de son métier. J’ai un souvenir identique de ma grand-mère qui était modiste. J’adore le bruit de la machine à coudre et l’odeur des tissus fraîchement coupés…

Ce que vous avez aimé à l’école ?
Au départ ce qui m’a le plus marqué c’est la gentillesse des institutrices. Sinon j’ai toujours été très curieux durant mes études avec déjà des prédispositions pour le dessin.

Votre injure préférée ?
Je n’ose pas le dire, je préfère qu’on ne “l’entende” pas

Le mot que vous utilisez le plus ?
Ce n’est pas un mot mais plutôt une façon de parler. J’utilise souvent une forme d’interrogation négative comme “Tu n’aimes pas ce vin ?” au lieu de dire tout simplement “Il est bon ce vin”

Votre site favori sur Internet ?
Sûrement Toys.be pour être aucourant de toutes les dernières sorties.

A quoi pensez-vous juste avant de vous endormir ?
Je lis toujours avant de dormir puis je tombe….

Que vous inspire un ciel étoilé ?
Je le regarde de plus en plus. Avant j’étais citadin. Maintenant je me sens de mieux en mieux à la campagne, j’y ressens une sorte de quiétude.
Le soir, quand je sors regarder le ciel et que j’entends des bruits, je ne me dis plus “c’est quoi ce bruit ?”… je pense simplement que c’est fabuleux. Le plus beau ciel étoilé qu j’ai vu, c’était en Californie, j’étais très jeune, je sortais de l’aéroport on devait prendre une voiture, la nuit été déjà tombée et je fus impressionné par ce ciel.
Peut-être aussi parce que c’était l’époque de la sortie du film E.T.

Ce qui compte le plus pour vous dans la vie ?
L’amour de mes proches et celui que je leur porte. La conscience d’être toujours ouvert aux autres et d’avoir toujours envie de faire plaisir.

Une raison d’être de bonne humeur ?
Je me réjouie très vite, je suis heureux et de bonne humeur avec peu de choses

:: Découvrez l’intégralité de notre entretien exclusif avec Bernard VRANCKEN::
1ère partie 2ème partie
—————————————————————
la fin demain avec des questions sur ses projets
sources : © Hervé Giraud – Coolture janvier 2007,
sources : © Le Lombard

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This