Rencontre avec Laurent WAUQUIEZ (5/5 : L’Avenir)

5 > L’AVENIR : LES PÔLES D’EXCELLENCE

COOLTURE : Dernièrement, lors de l’inauguration du campus parisien de l’EDHEC, Daniel FRANKLIN de The Economist, annonçait dans son étude prospective sur le monde en 2035 que trois secteurs vont révolutionner le futur : le bio médical, le digital et l’environnement/ l’énergie. Quels sont, d’après vous, les domaines pour lesquels la France doit renforcer la formation afin de développer une véritable expertise avec de vraies opportunités à saisir pour les jeunes ?

Laurent WAUQUIEZ : “Les domaines que vous citez sont effectivement très intéressants et porteurs de vraies opportunités. J’étais il y a quelques jours encore dans une entreprise du Cantal, Lyocentre, qui s’est spécialisée dans la fabrication probiotique grâce à la bioinformatique. Aujourd’hui, cette entreprise fait vivre plus de 80 salariés sur une activité très pointue et très innovante. C’est un bon exemple qui nous démontre que la bioinformatique ce n’est pas juste de l’informatique appliqué à la biologie, mais une discipline nouvelle qui va créer nos emplois de demain”.

Vous avez déclaré que la mono spécialisation était une erreur. Les «initiatives d’excellence» et les futurs campus universitaires et de recherche «de rang mondial» devraient permettre le développement des doubles diplômes et des approches transdisciplinaires. En quoi ces pôles d’excellence joueront-ils un rôle moteur pour relancer la dynamique d’innovation dont notre pays à besoin pour tenir sa place au cours du XXIe siècle ?

L.W. : “Dans un monde ouvert, où les acteurs se regroupent pour peser dans la compétition internationale, nous avons besoin de jouer la carte du regroupement. Ensemble, on est plus forts. C’est la seule manière de rivaliser avec les plus grandes universités du monde, d’attirer les meilleurs chercheurs, de former les meilleurs étudiants. Ces pôles ont fait tomber les murs entre les établissements, entre les disciplines, ainsi qu’entre la recherche, l’enseignement supérieur et les entreprises. Ils s’appuient sur des partenariats avec le tissu industriel et économique afin de créer un continuum entre la recherche et ses terrains d’application.”

6 > VOTRE MESSAGE D’AVENIR AUX JEUNES

L.W. : “En regardant les réformes sans précédent et les investissements massifs réalisés dans l’Enseignement supérieur et la Recherche, je suis intimement convaincu que l’avenir de notre pays est plein de promesses pour les jeunes. Cet investissement est notre réponse aux grands défis de ce début de siècle, c’est notre arme anticrise et le moteur de notre croissance de demain. Les jeunes sont ceux qui profiteront à plein des emplois générés et de la dynamique lancée. L’Enseignement supérieur et la Recherche incarnent l’avenir de la France. Ils sont le réservoir d’optimisme de notre pays et le garant de notre cohésion nationale”.

– Propos recueillis par Hervé GIRAUD pour Coolture –

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This