Un très bon premier film Dans « Avé », son premier film, Konstantin Bojanov met en scène un road movie intimiste où ses deux protagonistes – lui renfrogné et orgueilleux, elle volubile et un tantinet mythomane – butent contre l’inconcevable (la mort d’un contemporain) et apprennent énormément l’un de l’autre sans même s’en apercevoir. Film bulgare de…

Lire la suite