Un roman subtil et ironique Emilie de Turckheim publie à vingt-quatre ans « Les Amants terrestres ». Son expérience de visiteur à la prison de Fresnes lui inspire en 2008 « Les Pendus ». En 2009, elle reçoit le prix de la Vocation pour « Chute Libre ». Avec « Le joli mois de mai » subtil, dans une langue brute, ironique et…

Lire la suite