AU NOM DE LA LIBERTE

Un roman d’aventures maritime

Alexander Kent est le pseudonyme de Douglas Reeman (du nom d’un camarade tué pendant la guerre). Né en Angleterre en 1924, Douglas Reeman s’engage à 16 ans dans la Royal Navy qu’il servira lors de la Seconde Guerre mondiale dans les campagnes de l’Atlantique et de la Méditerranée. À la fin de la guerre, il exerce plusieurs métiers, tels que loueur de bateaux ou policier. Il combat également pendant la guerre de Corée puis rejoint la réserve. En 1968, dix ans après avoir publié ses premiers romans, il commence une longue et passionnante série, « Captain Bolitho », sous le nom d’Alexander Kent qui lui a valu le titre de  » maître incontesté du roman d’aventures maritimes « .

Roman de Alexander Kent
Editions Phebus

:: L’histoire ::
1811 : Après un repos bien mérité en Cornouailles auprès de sa douce Catherine, l’amiral Richard Bolitho est rappelé à Londres. Pour défendre les intérêts de l’empire, l’Amirauté doit contenir les troubles en Amérique – ou envisager la guerre avec ses amis de naguère. Si la voie de la diplomatie échoue, celle des armes s’imposera. Pour cette mission à haut risque, Bolitho devra compter sur le courage et la loyauté de ses plus fidèles officiers, et sur la confiance de ses proches. Menée par L’Indomptable, sa flotte devra également tenir la distance qui sépare Plymouth de la Nouvelle-Angleterre. Dans les eaux troubles de l’Atlantique, l’escadron volant de l’amiral Bolitho sera confronté à une première et suprême épreuve. Il devra en découdre, au nom de la liberté.
sources : © Phebus 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This