CET ETE – LA

Un seul été pour s’aimer

Un amour, un été, en Irlande dans les années 1950 entre une jeune fermière mariée et un homme libre. Il n’est que de passage, elle croit en l’éternité d’un sentiment. « Cet été-là » est sans aucun doute l’un des plus beaux romans de William Trevor, avec « En lisant Tourgueniev » (Libretto, 2001). L’auteur nous livre une histoire inoubliable et une héroïne magnifique. En décrivant l’indicible, l’impalpable, il se fait l’égal d’un Tchekhov ou d’une Katherine Mansfield.

Roman de William Trevor
Editions Phebus

::L’histoire ::
Nous sommes à Tathmoye, petite ville d’Irlande, dans les années 1950. Lors des obsèques de la vieille et riche Mrs Connulty, Ellie, seconde épouse du fermier Dillahan, rencontre Florian Kilderry. Il photographie les endeuillés, les femmes, le cimetière, la ville.
L’amour s’empare d’eux. Ellie croit qu’elle va rompre avec la monotonie de sa vie, avec la tendresse sans relief et pourtant sincère de son époux. Mais Florian, jeune homme depuis peu orphelin, ne songe qu’à quitter l’Irlande pour l’Amérique et ses nouveaux horizons, libre de toute attache. L’amour pour lui ne durera qu’un été, mais pour Ellie il sera celui d’une vie. Elle ne se remettra peut-être jamais du départ de son amant. À moins que son souvenir l’aide à continuer à vivre…
sources : © Phebus 2011

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This