Une nouvelle aventure de Captain Bolitho

Douglas Reeman naît en Angleterre en 1924. À 16 ans, il s’engage dans la Royal Navy qu’il servira lors de la Seconde Guerre mondiale dans les campagnes de l’Atlantique et de la Méditerranée. À la fin de la guerre, il exerce plusieurs métiers, tels que loueur de bateaux ou policier. Il combat également pendant la guerre de Corée puis rejoint la réserve. En 1968, dix ans après avoir publié ses premiers romans, il commence une longue et passionnante série, « Captain Bolitho », qu’il signe sous le pseudonyme d’Alexander Kent (du nom d’un camarade tué pendant la guerre).

Roman de Alexander Kent
Editions Phebus

:: L’histoire ::
Février 1813 : Sir Richard Bolitho regagne Halifax, en Nouvelle-Écosse, afin de poursuivre une guerre dont il doute sérieusement de l’issue, mais que ni le Royaume-Uni ni les États-Unis ne peuvent se permettre de perdre. Après trente années de conflit, la France comme l’Angleterre sont fatiguées. Et l’amiral Bolitho aspire seulement à la paix.
Mais celle-ci n’a pas cours sur les eaux glacées du Canada, où les ressortissants de cette jeune nation en colère affirment leur identité en luttant à mort contre ceux qui partagent avec eux un héritage commun.
La paix ne règne pas plus au sein des équipages battant pavillon anglais : Adam, amer, pleure son bateau et son amour perdus ; le contre-amiral Valentine Keen, quant à lui, peine à assumer ses responsabilités.
Enfin, la paix n’est pas le but ultime de ceux, nombreux, qui voient avant tout dans cette guerre le moyen d’assouvir une vengeance personnelle…
: © Phebus 2010

Laissez un commentaire