LA GUERRE DES AMOUREUSES

La guerre des trois Henri, Tome 2

Après « Les rapines du duc de Guise », la trilogie des guerres de religion continue avec « La Guerre des amoureuses ».
Intrigues de cour, machinations, enlèvement: Jean d’Aillon brosse avec « La guerre des amoureuses » un portrait audacieux de la France du XVIe siècle, et nous fait découvrir, grâce à ses recherches minutieuses, les ressorts cachés de l’Histoire.

Roman de Jean d’ Aillon
Editions Jean-Claude Lattès

:: L’histoire ::
1587, le catholique Henri de Guise, surnommé le Balafré, est le maître de plus de la moitié de la France. Le roi Henri III n’est même plus le roi de Paris où la Ligue fait la loi, tandis que le huguenot Henri de Navarre conduit une armée dans l’ouest du royaume. Pour que finisse enfin ce conflit religieux entre catholiques et protestants qui dure depuis trente ans, Catherine de Médicis veut rencontrer Navarre, héritier légitime selon la loi salique pour le convaincre de se convertir.
Mais est-ce la véritable raison de ce voyage ?
Olivier Hauteville, déjà tiraillé entre sa foi catholique et son amour pour la protestante Cassandre de Mornay, se retrouve aux prises avec la redoutable duchesse de Montpensier, alliée du Balafré. Cassandre, après avoir dérobé l’argent détourné par le duc de Guise, est la cible de toute la Ligue qui prépare son enlèvement.
Dans les intrigues, les débauches et les discordes de la cour de la reine mère, Isabeau de Limeuil, l’ancienne maîtresse du prince de Condé, désormais épouse du financier Scipion Sardini, n’est-elle venue que pour retrouver l’enfant qu’elle a perdu vingt ans plus tôt, ou pour assassiner Henri de Navarre ?
sources : © Jean-Claude Lattès 2009

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Share This