Un roman sensible

Orientaliste rompu aux plus savantes jongleries de l’imaginaire, Jean-Marie Blas de Roblès nous embarque à la découverte de nos plus troubles fascinations, quand occultisme et quête mystique flirtent dangereusement avec la bête immonde. Vérités et mensonges, fautes et rédemption s’enlacent et se provoquent dans ce roman qui interroge avec une désinvolture calculée les « machines à déraisonner » de l’Histoire contemporaine..

Roman de Jean-Marie Blas De Roblès
Editions Zulma

::L’histoire ::
Au coeur de ce roman d’initiation, un personnage hors du commun : Bastien, gardien d’un collège de jésuites et secrètement passionné par tout ce qui concerne le Tibet et le lamaïsme. Tenu à l’écart de son voisinage pour d’obscurs motifs, le vieil homme vit plus solitaire qu’un moine bouddhiste. L’aventure commence à Lyon, par la rencontre entre le vieux sage et Rose, nouvellement emménagée avec son petit Paul. Cette dernière se fascine pour l’étrange personnage et très vite s’attache à lui au point de lui permettre d’accomplir le rêve de sa vie : un voyage à Lhassa, occasion de somptueuses descriptions depuis les terrasses du Potala. Les rencontres nécessaires, mises en scène par le hasard, y révèleront à coup sûr le secret des existences.
Roman à thèse si l’on veut, sous les bonheurs du romanesque pur, « la Montagne de minuit » se lit comme une exploration intrépide des savoirs et des illusions.
sources : © Zulma 2010

Laissez un commentaire