Les souvenirs d’une « Parisienne »

Colette Rossant bien que née en France passe son enfance en Égypte. Revenue à Paris pour étudier, elle épouse à vingt ans un américain et part vivre aux États-Unis. Elle devient journaliste et écrit notamment pour New York Magazine et Elle. Elle est sélectionnée plusieurs fois pour le prestigieux prix James Beard. Aujourd’hui Colette Rossant vit entre New York et Condeau en Basse-Normandie, où elle a été élue au conseil municipal. Elle est la correspondante en France pour la revue Food Arts. Elle est l’auteur de huit livres de cuisine et a traduit deux ouvrages de Paul Bocuse.

Roman de Colette Rossant
Editions des Deux Terres

:: L’histoire ::
Après une enfance heureuse au Caire, chez ses grands-parents paternels, Colette suit sa mère en 1946 à Paris pour ses études. Mais le Paris d’après-guerre lui semble morne. Elle ne s’étend guère avec son frère, ni avec sa grand-mère. Les fréquentes absences de sa mère accentuent son sentiment de solitude, et elle se réfugie auprès de la cuisinière, qui lui fait découvrir les marchés parisiens et l’initie aux délices de la gastronomie française. Petit à petit, « l’Égyptienne », comme on l’a nommée, devient « la Parisienne ». Colette Rossant évoque ses souvenirs où se mêlent des goûts, des odeurs et des textures merveilleuses, se dessinant à travers eux le portrait d’une « passeuse » ouverte sur le monde.
: © Editions des Deux Terres 2009

Laissez un commentaire